Actualité

VIDEO&PHOTOS. Il cesse d’abattre ses vaches et crée un refuge

Une véritable révélation s’empare de Mike Lanigan un fermier canadien, l’empêchant de vendre et d’abattre ses bêtes. Il crée même un refuge et se reconvertit en maraîcher. On vous promet un beau conte de Noël.

Mike Lanigan vit dans la campagne d’Uxbridge, à quelques kilomètres de Toronto, la capitale de la province canadienne de l’Ontario. Il y a plus d’un an, ce fermier depuis trois générations, élevait encore du bétail qu’il tuait lui-même pour la consommation humaine.

oies
Un véritable conte de fée pour ses deux oies (Capture d’écran Youtube)

Soudain à l’été 2016 alors qu’il aidait l’une de ses vaches à mettre bas pour donner naissance à un veau prématuré, ce fut la révélation.

« Je lui parlais, je nettoyais son visage et j’essayais de le mettre sur sa maman »

Pendant toute la phase de l’accouchement, il parlait tendrement au nouveau-né et l’aidait à prendre son premier lait, indispensable à sa survie, raconte-t-il dans un documentaire tourné par une de ses employés véganes (vidéo ci-dessous)

« Je le faisais avec tant d’amour, je lui parlais, je nettoyais son visage et j’essayais de le mettre sur sa maman », a t-il confié à un journal local.

Il poursuit: « Puis je me suis dit : ‘C’est vraiment hypocrite de ma part de donner autant d’amour pour une finalité à l’opposé de cet amour« , a-t-il confié à un journal local.

C’est en regardant le bébé grandir et jouer avec les siens que Mike décide que ses vingt-et-une vaches, deux oies, ses chevaux et son « âne de garde » nommé Sarrasin ne partiraient jamais à l’abattoir pour les choyer.

Un appel aux dons pour faire vivre son sanctuaire

Et mieux, Mike ouvre les portes de son refuge à d’autres animaux sauvés du couteau du boucher, sans distinction d’espèces. La Farmhouse Garden Animal Home est née.

ane
Mike Lanigan et son « âne de garde » (Capture d’écran Youtube)

Et depuis dix vaches de plus ont intégré le refuge mais aussi un canard et trois poules.

Pour faire tourner son exploitation de sept employés, le fermier se reconvertit dans la production de légumes biologiques qu’il vend au marché. Et ça marche !

Pour donner corps à son refuge, une opération de crowdfunding  est aussitôt lancée. Le succès est au rendez-vous avec plus de 8.000 $ de dons contre 6.000 espérés.

3chevaux
Ses trois chevaux coulent des jours heureux (Capture d’écran YouTube)

Aujourd’hui, Mike qui fait vivre son sanctuaire uniquement grâce aux dons et lance un appel sur Facebook pour « offrir un plus beau et grand refuge à ses animaux en guise de cadeau de Noël ».

Le public est également invité à venir rencontrer les animaux qui coulent des jours heureux sur leurs quarante hectares de vert pâturage.

Et Mike de déclarer fin 2016 sur Facebook, telle une profession de foi: « Les vaches qui sont ici et les vaches qui naîtront ici, mourront ici, et pas par ma main ».

lanigan3
Mike Lanigan et l’une de ses 31 vaches qu’il ne manque pas de choyer (capture d’écran YouTube)

Vous le trouvez courageux et vous souhaitez l’aider ? Vous pouvez faire un don sur la page Facebook ou directement sur le site Internet du sanctuaire.

Il recherche également des bénévoles. L’aventure vous tente ? Vous pouvez postuler en répondant à quelques questions sur ce formulaire.

Veau
C’est grâce à un veau comme celui-ci que Mike Lanigan crée un sanctuaire pour animaux de ferme (Capture d’écran YouTube)

Thèmes similaires

Pour cet ancien éleveur de porcs suédois, « le véganisme est l’avenir de l’agriculture »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s