Actualité Non classé

Des militants de la cause animale perturbent les débats parlementaires à l’Assemblée nationale

Huit militants se sont introduits dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale et appellent à l’abolition de l’élevage.

Huit militants du groupe «Boucherie Abolition » ont perturbé la séance parlementaire qui se tenait à l’Assemblée nationale, ce jeudi.

En pleine hémicycle, « ils ont enlevé leurs pulls, arboré des T-shirts avec des slogans, et perturbé la séance en hurlant “élevage, esclavage, abolition », déplore le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, dans un communiqué.

Il ajoute que « de tels comportements sont inacceptables et appellent la plus grande fermeté », juge le président qui a décidé de porter plainte sur la base de l’article 431-1 du code pénal, qui dispose que « le fait (…) d’entraver le déroulement des débats d’une assemblée parlementaire (…) est puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende ».

Dans sa vidéo, « Boucherie Abolition » montre l’intervention de ses huit militants et accuse que les « États généraux de l’Alimentation organisés par le gouvernement français n’ont aboutit à aucune amélioration pour la misérable condition animale ». Dans ce document, on aperçoit les militants filmés sous plusieurs angles, puis des porcs entassés dans un élevage suivi du texte « SOS, pour l’abolition de la production animale ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s