Actualité

Accusé de haïr les pauvres avec sa tribune sur les bons alimentaires, Moby réplique sur Facebook

Le chanteur végétalien, Moby a tenu une tribune dans le Wall Street Journal dans laquelle il dénonce la perversion des bons alimentaires. Piqués au vif, les internautes se rebiffent. Le chanteur répond sur son compte Facebook.

Moby invite dans une lettre ouverte sur le site du Wall Street Journal en date du 9 avril, les bénéficiaires des bons alimentaires du programme américain d’aide nutritionnelle (SNAP) à abandonner la malbouffe au profit d’une alimentation végétale variée et bonne pour la santé.

Ces bons alimentaires seraient, selon le chanteur, mal utilisés par 40 millions pauvres (15% de population américaine) et bénéficiaires de la SNAP puisque se tournant systématiquement vers de mauvaises habitudes alimentaires. Une malbouffe responsable d’un boom de l’obésité avec près de 28% de personnes en surpoids en 2014, un record depuis 2008.

Dans cette tribune, il encourage donc cette population à privilégier les fruits et les légumes frais ainsi qu’un maximum de produits non transformés et moins caloriques. Il reproche également à la SNAP de n’exercer aucun contrôle sur les achats de ces bénéficiaires. Il martèle même que sans ces bons alimentaires, « les Etats-Unis pourraient avoir des gens en bonne santé ».

Mobby accusé de haïr les pauvres

Des arguments qui ont provoqué l’ire voire des propos haineux à l’encontre du chanteur sur les réseaux sociaux*.

« Moby a écrit un article pour le Wall Street Journal sur la façon sur les bons alimentaires qui ne devraient être utilisés pour de la « malbouffe ». Il prétend savoir ce que c’est que d’être pauvre. Ce que l’éditorial est, cependant, c’est un artiste privilégié confessant qu’il n’a aucune idée de ce que c’est que d’être pauvre en Amérique en 2018. »

« Le fait que Moby ai publié son édito sur la façon dont les gens comptent sur les programmes du gouvernement. et devraient vivre dans le Wall Street Journal est assez parlant. Je ne vais vraiment pas m’abonner ou me connecter juste pour lire son opinion de merde.« 

« Alors vous dites que le journal Wall Street, parmi toutes ses publications, a publié un article complètement nul? Et qu’il a été écrit par Moby, le célèbre musicien??? »

« SNAP ne devrait pas payer pour de la malbouffe » est une prise de position assez ennuyeuse, mais ce que j’aimerais savoir, c’est pourquoi Moby a ressenti le besoin d’écrire cela pour le Wall Street Journal. »

Sur son compte Facebook, Moby avoue avoir bénéficié, lui-même, étant enfant de ces bons alimentaires et trouverait donc « bizarre de haïr les pauvres ». De même qu’il dit « comprendre pourquoi son éditorial puisse offenser les lobbyistes et les publicitaires qui travaillent pour ces entreprises qui produisent de la malbouffe« . Il se dit surtout « offensé par ces sociétés qui gagnent des milliards alors que les Américains souffrent ». L’artiste ne se sent nullement atteint par ces attaques et il le dit : « Si irrationnellement me détester te rend heureux, alors, continue à me détester ».

*Tous les commentaires des internautes sur Twitter se trouvent ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s