Actualité

Festival vegan de Calais: « les chasseurs et les éleveurs » contre-attaquent

Après la décision de justice de suspendre l’annulation du « Calais Vegan Festival », un comité de défense pour la liberté des choix de vie des habitants en Hauts-de-France a décidé de contre-attaquer.

La justice a tranché ce mardi, en faveur de l’association Farplace, organisatrice du festival vegan qui se tiendra, ce samedi 8 septembre, à Calais (Pas-de-Calais). Le maire Natacha Bouchard qui ne fera pas appel de la décision, craignait des débordements et des « troubles à l’ordre public », en raison de menaces proférées par des « chasseurs et des éleveurs ».

La fédération de bouchers, poissonniers, chasseurs et agriculteurs a décidé de contre-attaquer contre « l’extremisme vegan ».

Ils seront bien présents pour un barbecue géant qui se tiendra devant le Salon au Forum Gambetta. Ils appellent à « dénoncer (pacifiquement et sur place) les exaction des extrémistes qui se cachent derrière cette fausse vitrine démocratique! ». Le rendez-vous est fixé à 11h. Un contexte tendu que déplore la mairie de Calais.

>>RELIRE. Le festival vegan de Calais devrait finalement avoir bien lieu.

« Des activistes extrémistes se cachent derrière le véganisme »

Le comité explique qu’il ne s’oppose pas au véganisme, « un choix de vie alimentaire personnel et libre » mais que « sous couvert de ce mode de vie, se cachent des activistes extrémistes qui veulent imposer par la violence cette nouvelle tendance alimentaire à ceux qui ne la partagent pas. »

Ils rappellent que « les attaques contre les métiers de la bouche et le vandalisme sont de plus en plus récurrents notamment contre leurs magasins et prennent une ampleur sans précédent, particulièrement en Hauts-de-France (16 attaques en 24 mois). »

Ils déplorent que les associations antispécistes « ne se désolidarisent pas de ces extrémistes violents qui ne représentent rien et veulent imposer une vision idéologique à tous les Français par la violence. »

« Nous ne cautionnons pas les actes de destruction »

De son côté, l’association L214 assure dans les colonne du Midi-Libre que « ce n’est absolument pas le type d’actes que nous faisons ou que nous prônons. Mais les vegan mènent dans leur très grande majorité des actions pacifistes. Nous ne ciblons pas des individus, mais un système. Nous voulons montrer, par des preuves, ce qu’on fait subir aux animaux, comment on provoque leur malheur. »

Même discours de l’association organisatrice du festival calaisien: « Nous ne cautionnons pas les actes de destruction, que nous pensons par ailleurs être totalement contre-productifs, on en a la preuve! Nous tenons à rappeler que nous sommes et resterons une association non violente », précisaient-ils sur la page Facebook du Calais Vegan Festival le 25 août dernier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s