Actualité

PHOTOS. Première mondiale pour ce steak végétalien… imprimé en 3 D

Un bio-ingénieur italien a réussi à mettre au point le premier steak végétalien imprimé en 3D au monde. 

Conscient de l’urgence climatique dans laquelle se trouve confrontée la planète, Giuseppe Scionti, bio-ingenieur italien, travaillant pour la start-up espagnole Novameat, a mis au point le premier steak sans viande imprimé en 3D au monde.

Grâce à sa technique, le scientifique est même parvenu à reproduire une « chaire fibreuse » qui imite la texture de la viande de bœuf.

1
Une fois la pâte alimentaire mélangée au colorant rouge, le produits est imprimé en 3D. (Photo DR)

Des protéines, des lipides, des minéraux et des vitamines

Pour son premier prototype, le bio-ingénieur a mélangé des ingrédients riches en protéines végétales (algues, riz, pois…) qui donne naissance à une pâte alimentaire. Le tout agrémenté d’un colorant utilisé pour la paella. Le but? Réaliser une pâte rouge vif pouvant ensuite être imprimée en 3D pour former une gelée avec une forte teinte rouge ressemblant à un steak cru traditionnel.

Ce faux steak est également riches non pas seulement en protéines mais également en lipides, minéraux et vitamines.

Mais aussi une viande de poulet

Le scientifique italien a également mis au point de la poitrine de poulet sans viande ni colorant mais en utilisant les mêmes protéines végétales, qui, une fois cuite, n’a rien à envier à la version animale.

3d-printed-steak-design-technology_dezeen_2364_col_4
Les mêmes protéines végétales ont été utilisées. Aucun colorant n’a été utilisé dans cette préparation. Une fois cuite, la viande ressemble à s’y méprendre à du poulet (Photo DR)

Bien que certaines entreprises travaillent à la création de viande artificielle à partir de cellules animales cultivées en laboratoire, parfois appelée « viande propre », ces méthodes sont longues et coûteuses.

La méthode de Giuseppe Scionti permet d’imprimer un morceau de steak de 100 grammes en 30 minutes environ.

Pour la production à grande échelle, le bio-ingénieur prédit que la technologie permettra de réduire de dix fois le temps et les coûts de fabrication, par rapport aux valeurs actuelles.

Crédit photo : DR
Retrouvez toute l’actualité sur les alternatives végétales sur notre page Facebook.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s