VIDEO. Une start-up américaine capable de créer une viande à base… d’air

Une start-up américaine vient d’annoncer qu’elle est capable de produire une viande à base d’éléments contenus dans l’air. Mais comment est-ce possible? 

Non, ce n’est pas de la science-fiction, la start-up américaine basée en Californie, Air Protein, serait en mesure de fabriquer de la viande à partir d’air. Un produit qui ne nécessiterait donc ni d’eau, ni de terres arables.

Mais alors comment ça fonctionne ? Le concept se base sur une idées de la Nasa dans les années 1960 et qui ne l’a jamais exploitée. Cette technique non explorée devait permettre aux astronautes envoyés dans une lointaine mission de pouvoir se nourrir grâce au recyclage du CO2 émis par leurs expirations dans l’air. Le procédé devait permettre de transformer ce gaz en nutriments grâce à des micro-organismes appelés hydrogénotrophes. Des nutriments composés d’un profil d’acides aminés que l’on retrouve dans les protéines animales et qui contient des vitamines B. Plus concrètement, ces microbes unicellulaires agissent comme des plantes en convertissant le dioxyde de carbone en nourriture.

Notons qu’Air Protein a décidé d’inclure la vitamine B12

Un produit commercialisé l’an prochain aux Etats-Unis

En cultivant ces microbes dans des cuves de fermentation de la même façon que la fabrication de bière, par exemple, et en les nourrissant d’un mélange de CO2 et de divers autres nutriments, la start-up a démontré qu’elle est en mesure de créer un produit qui contient 80% de protéines. Le produit final a l’apparence d’une poudre brun pâle et a une « saveur neutre ». L’appellation viande est peut-être un peu exagérée, mais l’entreprise dit qu’elle pourrait être mélangée à d’autres ingrédients dont de l’eau pour créer des substituts de viande ou être utilisée comme supplément dans des barres ou des boissons protéinées.

Le processus de fabrication en vidéo ici

D’ailleurs, les consommateurs américains pourraient bientôt avoir l’occasion de juger par eux-mêmes. L’entreprise est en train de décider du premier aliment à commercialiser en vue d’une mise sur le marché l’année prochaine. Et seulement si le produit obtient l’aval de la Food and Drug Administration (FDA), chargée du contrôle des aliments et des médicaments.

La fondatrice de la start-up, Lisa Dyson pense que sa solution pourrait être reproduite dans l’espace grâce au cycle du carbone comme le démontre la photo ci-dessous

cycle-carbone-espace
Photo Air Protein

Enfin, Air Protein assure que cette viande futuriste est exempte de pesticides, herbicides, hormones et antibiotiques. Elle affirme également que le processus de fabrication ne prend que quelques jours.

La concurrence s’annonce donc de plus en plus rude au pays des alternatives à la viande qu’elles soient végétales, cultivées en laboratoire ou conçues grâce à de l’air. Mais c’est une bonne nouvelle pour les animaux et la planète.

Savoir+
Site Internet d’Air Protein

Crédit photo: Franz Chavaroche – Nice-Matin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s